| |

La Première Punition.

Ce que je croyais:

Une des conceptions erronées que j’ai eue depuis l’enfance est que Dieu a envoyé Adam et son épouse sur terre pour les punir de lui avoir désobéi.
Je crois que ceci aura été à l’origine de mes doutes sur la “justice” de Dieu.

Ça m’a amené à des questions du type “Pourquoi faut-il que des milliards de personnes sur terre souffrent en raison du premier pêché?”. “Pourquoi Dieu crée-t-il l’homme faible et, ensuite, punit sa faiblesse?” etc
Progressivement, cela créait un sentiment d’absurde et d’injustice.
En ne trouvant pas une raison valable pendant des années, je finissais pas croire qu’il n’y en avait pas et que ça ne rimait à rien.

Mon erreur en approchant cette question a été double:
1.- Je n’avais jamais vérifié ce qui était dit dans le Coran à propos de la création de l’Homme et de son envoi sur Terre.
2.- Vivant dans une culture chrétienne où le “pêché originel” faisait à peu près consensus et supposant que les trois religions monothéistes avait essentiellement le même message, je présumais que l’Islam et le christianisme devaient dire plus ou moins la même chose.

Ce que j’ai ensuite compris:

Ce que le Coran dit de la création de l’Homme est tout autre: en créant Adam, Dieu voulait l’établir sur terre1 . La présence des humains sur terre n’est pas pour expier la faute de leur ancêtre. Adam a effectivement désobéi à Dieu2. Pour cette faute, il a demandé pardon à Dieu et Dieu lui a pardonné3.

Il ne s’est pas agi de faire de grands efforts de réflexion, d’accumuler des connaissances nombreuses pour réviser cette fausse croyance. Il s’agissait simplement de vérifier si ce que je croyais être la vérité correspondait réellement à la réalité des choses telle que décrite dans le Livre.

Je réalise donc que notre présence sur terre n’est pas une punition pour la faute de notre premier ancêtre, n’est pas du tout une punition mais est un décret de Dieu.

Ça ne résout pas tout mais le début est déjà fondamentalement différent de ce que j’avais longtemps cru. Puisque, au moins en partie, mes doutes sur la justice de Dieu venaient de là, une remise en question pouvait être possible.

Ce que j’en retiens:

1- Si une question fondamentale me taraude, revérifier chaque prémisse, même celles qui me semblent absolument évidentes.

2- Ne pas croire, que ce qui m’a été dit, que j’ai toujours entendu, que j’ai toujours cru et que “tout le monde répète” est nécessairement vrai.

3- En cas de doute, revenir à la source première… mais avec précaution.

Pourquoi avec précaution?
Ceci sera exploré dans un prochain billet.


Citations:

1. Voir sourate (2)Al-Baqarah, aya(30)

2. Voir sourate (2)Al-Baqarah, aya(36)

3. Voir sourate (2)Al-Baqarah, aya(37)